Dans la presse

28 févr.. 2019 // Dans la presse

Mise au point sur le projet Épine Dorsale

Suite à l’article intitulé Ligne Cotonou-Niamey : Pékin plutôt que Petrolin, publié par  Jeune Afrique le 26 janvier dernier, véhiculant des informations erronées sur le Projet Epine Dorsale, le Groupe Petrolin souhaite apporter quelques clarifications à ce sujet. En effet, contrairement à ce que le magazine affirme, Petrolin est bien l'adjudicataire de la concession du corridor ferroviaire Cotonou-Parakou-Dosso-Niamey et n’a jamais négocié un quelconque transfert de ses droits en échange de la construction de port en eau profonde de Sèmè-Podji. La construction de ce port revient à Petrolin par décret à la suite de la signature entre le République du Bénin et PIC Network, filiale d’infrastructure du Groupe, d’une convention particulière, régie elle-même par une Convention Cadre de partenariat public-privé signée entre l’Etat béninois et Petrolin.

Ainsi, et en réaction à cet article, le Groupe Petrolin a envoyé un droit de réponse à Jeune Afrique que vous pouvez consultez en cliquant ici.